Le sexe ça s’apprend » : Psychologie Magazine, hors-série santé de novembre 2012

Oui le sexe ça s’apprend !

Se connaitre, s’aimer, s’autoriser permet très souvent de couper court aux injonctions parentales et culturelles reçues dès l’enfance.

Etre présent à soi permet de faire taire les petites voix critiques qui envahissent votre tête et bloquent votre corps lorsque vous faîtes l’amour, pour entrer dans ce fameux « lâcher prise » et s’abandonner à ses sensations, ses ressentis et vibrer avec votre partenaire…

Voici le témoignage que j’ai donné pour Psychologie magazine, dans le dossier préparée par M.A. Garcia Bour sur « Le sexe c’est bon pour la santé : l’équilibre par la créativité ».

« “Ne te touche pas, c’est sale”, “Fais plaisir” : ces mots ont marqué mon éducation.

Adulte et amoureuse, j’étais toujours tournée vers l’autre et coupée de moi-même, raconte Nathalie Giraud, sexothérapeute et fondatrice du site Piment Rose.

C’est l’auto-érotisme qui m’a permis de défricher cette partie de moi à l’abandon.

J’ai découvert les sex-toys avec des amies américaines à l’aise dans leur sexualité. Elles m’ont offert mon premier vibro et la bible américaine de la masturbation féminine. Je suis passée aux travaux pratiques. Je me sentais ridicule, mais je percevais une pulsion de vie qui m’attirait et me faisait peur.

Pratiquer régulièrement m’a permis d’avoir mon premier orgasme à 38 ans. Il faut de la douceur et du temps pour apprivoiser son corps.
Parce que j’ai appris à me connaître, j’ai pu me connecter à l’autre en toute conscience. »

The reason why the left crown is to rolex replica watches avoid the crown in the palm side (rather than the arm side) when the Tag Heuer replica violent action is easy to scratch the back of swiss replica watches the hand, and there will be most of this consideration is uk breitling replica the military table, so today we In the market to replica watches uk see the few left crown table almost all military background.