• nathaliegirauddesf

Désir désirs à Tours

A vos agendas : du 24 au 30 janvier, Tours vibre à l’heure du désir. Des désirs. Conscients, inconscients, refoulés, obscènes,… et, par conséquent, sur l’in-désirable comme l’explique Philippe Pérol dans sa présentation du festival Désir Désirs organisé par les Cinémas STUDIO de Tours (et financé avec le soutien de la ville, c’est à souligner eu égard au contenu du festival cette année…)

L’autre, in-désirable parce que trop différent, trop choquant, aussi, le festival s’est donc penché sur lui/elle, elles/eux.

L’ndésirable, c’est aussi tout ce que la société rejette comme déviance ou hors norme, en particulier toutes les manifestations d’un désir qui n’est pas hétérosexuel. Ne nous voilons pas la face, les phobies, quelle qu’elles soient, homo, lesbo, trans, sont toujours vivaces. L’indésirable, c’est aussi le séropositif qui doit cacher à la société la « tare » qui l’affecte sous peine d’être marginalisé. L’indésirable renvoie donc immédiatement aux marges de la société, avec tout ce que cela implique de créativités, de productions artistiques, de luttes ou de révoltes.” Ne pas filmer le désir, la séduction, mais tenter de “regarder par où ce n’est plus regardable” comme le dit Catherine Breillat. Cinéma limite, border line comme le chante Philippe Katerine. On en verra donc de toutes les couleurs, “jusqu’à la nausée“.

Ouchhhhhhhh !

En ouverture mercredi 24 janvier sera présenté à 20 h en avant-première 7 Ans, un film français de Jean-Pascal Hattu avec Bruno Todeschini.

Programme disponible sur le site de désir désirs

Les cinémas STUDIO 2, rue des Ursulines 37000 TOURS tél : 02 47 20 27 00

0 vue0 commentaire