• nathaliegirauddesf

Dessin, Des Seins, Des Formes – l’expérience de Diane

Le récit de Pink Pepper, “votre dévouée coquine” (et non ce n’est pas moi Nathalie !) et de son ressenti quand elle s’est faite croquer par son peintre préféré, la semaine dernière, a encouragé d’autres femmes à livrer leurs impressions sur ces moments privilégiés entre le dessinateur et la dessinée…

Plus qu’un simple coup de crayon, c’est un réel processus thérapeutique de réparation et de guérison qui se met en place et se joue dans cette danse du nu … Je peux en parler de source sûre, car mon regard sur moi a changé sous l’oeil d’une talentueuse photographe américaine, Linda Alaniz. Dévoiler mon corps et mes formes n’était que le début d’un chemin sur l’acceptation de ma féminité. Puis un homme, un artiste des 6 sens a sublimé la muse en moi et j’ai continué mon travail d’épanouissement personnel.

Vous me direz, pourquoi payer pour un service alors que votre compagnon peut très bien sortir son appareil de photo et le faire ? Oui mais non ! En effet, ce n’est pas la même intention, énergie, le même “travail sur soi” lorsque c’est le partenaire qui nous photographie / dessine. Car ce qui se joue dans le rapport voyant /vu révèle des attitudes différentes, nous aide à élargir notre vision de nous, à faire ressortir des facettes, très souvent mises en sommeil et bien souvent remet une petite dose de narcissisme positif – d’estime de soi – dans notre vie !

Merci à toi, Pink Pepper pour tes confidences à l’origine d’autres vécus.

Je laisse donc la place au témoignage éclairant de Diane cette fois-ci, tel que je l’ai recueilli dans les commentaires sur mon blog.

J’ai eu le chance moi aussi d’être “croquer” par “le peintre” et de cette expérience est née une nouvelle personne….

Ca n ‘a pas été sans peine…Quatre dessins pour me dénuder entièrement.. Mais nous connaissons toutes deux le pouvoir du peintre….Ce beau regard bleu… ce sourire amusé scrutant le moindre de mes mouvements pour cacher cette pudeur qui m ‘habitait… j’avais chaud , très chaud… ne sachant plus quoi faire de mes mains, ne sachant quelle posture tenir… Le premier dessin fut très soft … habillée, assise sur une chaise avec cette gêne de voir ce regard poser sur moi et déjà l envie inavouée de me dévêtir

Il me montra son premier dessin et il n ‘eu pas besoin de trop me pousser pour que j ‘enlève le haut tout en gardant mon soutien-gorge… je devais vraiment être ridicule… bien sur il n’a rien dit et a repris son bloc a dessins… je le regardais machouiller son crayon… que j ai aimé ce moment… un moment de désir fou ou on espère même qu il va lacher son crayon… J’étais assise par terre je le regardais…je ne me souviens plus de ce que j ai pu dire… que j ai du lui paraitre idiote !!!

Après discussion il a réussit a me faire enlever mon soutient-gorge mais la encore tremblante je lui ai demandé de se retourner … Je me suis allongée sur le ventre …j avais toujours mon pantalon !!!! patient il a repris son crayon….j étais tellement raide, tremblante… il a posé son crayon et il est venu délicatement s ‘assoir sur moi et j ‘ai pu sentir les mains de “mon peintre” se poser sur mes épaules … oui a ce moment la c’était mon peintre et j ‘éprouvais une sensation indescriptible..comme toi Nathalie,j ai senti une réelle complicité naissante. Enfin je me moquais de mes formes que jusqu’à ce jour je cachais…Je sentais ses mains me parcourir comme pour mieux me dessiner par la suite … et c’est sans difficulté que je m ‘abandonnais entièrement nue avec une joie immense pour ce quatrième dessin…… j ai trouvé qu’ il m ‘avait bien avantager sur son croquis …ou bien avais-je de moi une image bien négative…

Je ne le remercierai jamais assez …. Que de choses ce sont passés grâce à lui… je venais juste de me séparer de mon mari et je n ‘avais aucune confiance en moi…

Comme il me l a dit,j ‘étais la femme la plus pudique de ses modèles… et je suis devenue la femme la plus libérée qu il puisse existait

Merci Nathalie d ‘avoir écrit ça sur ton blog me laissant l’ occasion de m ‘exprimer sur ce moment intense qui a bouleversait ma vie…

encore une première pour moi… je n ai jamais laissé de commentaire sur les blogs mais la c’était une évidence, il fallait que je raconte… et je souhaites aux futures modèles “novices”… la même belle expérience…

A mon peintre….: “Merci pour ce que tu as fait de moi….Ne laches jamais ton crayon….”

Merci à toi Diane d’avoir partagé sur mon blog “ce moment intense qui a bouleversé ta vie” !

A vos crayons, à vos claviers et continuez à nous envoyer vos expériences avec dessins / photos à l’appui.

Posts récents

Voir tout

Me  contacter

  • Instagram
snsc2.jpg

Nathalie Giraud Desforges

est membre du