• nathaliegirauddesf

Orgasmes au Café de l’amour

Et si c’est pas racoleur, ça, Ralphy en mange ses perles! Donc lundi dernier à la même heure j’étais au Don Camillo finalement assise sur les genoux de mon Homme, ses bras serrés autour de ma taille, sa bouche musardine… mais revenons en au début…

20h30, file d’attente au 79 rue de la Boétie dans le 8ème, les gens affluent. Bénédicte, la meneuse de revue du Café de l’amour, rendez-vous de tous les possibles, les en-traînent d’une main de maîtresse: un homme par ci, une femme par là mais asseyez-vous donc là! Parité des genres oblige et Bénédicte, croyez-moi, elle y veille dessus.

En scène pour le débat: le Dr Gérard Leleu, dans son joli pull rayé, médecin, sexologue et thérapeute de couple; écrivain prolixe ( Le Traité du désir, Le Traité des caresses, La Caresse de Vénus….) qui marie amour, plaisir et sexualité depuis de nombreuses années. Il est venu présenter son nouveau livre Le Traité des orgasmes, une épopée fantastique au coeur du mystère féminin au cours de laquelle il nous apprend à stimuler nos points G, P et N, à tirer (et sans jeux de mots) le meilleur partie des sextoys et à re-découvrir de bien bonnes positions du plaisir.

Assise à ses côtés, moi, ravie de pouvoir intervenir sur le sujet de l’orgasme et des joujoux intimes! Gérard Leleu m’a, en effet, confié la tâche de rédiger l’annexe des sex-toys de son Traité. Une démarche évidente née de diverses rencontres et longues conversations menées lors de congrès et conférences auxquels chacun d’entre nous participe, apportant toute notre énergie à l’émergence d’une nouvelle définition de la sexualité et du couple, avec en plus ma petite touche accessoires érotiques, mes épices pour pimenter la vie amoureuse, mieux se connaître en solo pour mieux jouer ensemble…

Donc nous sommes tous les deux à nos postes briefés et prêts à intervenir. 1h30 pour donner du sens à l’orgasme, dévoiler ses mystères et apprendre à “érotiser la Belle au bois dormant” – joli nom pour le vagin, n’est-ce pas?

Le public, autant d’hommes que de femmes ce soir là, est attentif, quelques questions fusent mais pas trop. En matière d’orgasmes, les gens sont frileux et pudiques. 120 personnes n’incitent pas vraiment à la confidence; un comité plus restreint et les langues se seraient certainement déliées plus facilement!!! Le sujet des sextoys quant à lui a suscité un autre débat, en annexe!

Et même les exercices orchestrés d’une main de maîtresse par Bénédicte, s’ils ont suscité beaucoup de murmures, n’ont pas donné l’occasion de vraiment chauffer la salle, de la faire vibrer à l’unisson! Quant à moi, j’ai eu beau essayé de leur faire tous travailler le périnée, aussi bien celui des hommes (voui, vous en avez un et il se situe entre l’anus et les testicules) que celui des femmes, moins de 8mn pour prendre conscience de son plancher pelvien, avec les exercices de Kegel et pratiquer la danse du ventre, ce n’était pas une sinécure!

Posts récents

Voir tout

Cécile Morel est Molly Bloom

Sensualité, beauté joyeuse, texte habité d’une grande puissance charnelle, Cécile Morel donne vie à cette nouvelle version de Molly Bloom d’après le texte de James Joyce.  Une heure dans la peau d’une

Me  contacter

  • Instagram
snsc2.jpg

Nathalie Giraud Desforges

est membre du