Mon interview dans Union, mars 2012 : « Une coach sexuelle pour aller mieux »

Extraits de l’entretien réalisé par Antoine Boitel.

Nathalie Giraud est la sereine fondatrice de Piment Rose qui régale les Françaises et les Français avec ses sextoys depuis 9 ans. Dans la continuité logique de son activité, la charmante quadra a choisi de fleurir son parcours d’une nouvelle rose en suivant une formation de sexothérapeute. « Je ressentais un désir de mieux comprendre la relation amoureuse« , nous explique-t-elle.

DEMELER DES NOEUDS
Coach sexuelle, c’est un peu comme démêleuse sentimentale, non? « Effectivement, mais le premier défi, c’est déjà de repérer les noeuds en consultation, car le patient ne sait pas toujours où se trouvent ses propres blocages… A un moment donné, la personne sait que quelque chose ne va plus ». Oui, mais quoi? « Identifier les besoins et les demandes de mon client est une part importante du travail, le plaisir requiert du temps et de l’intériorisation. Il faut savoir se les accorder et ne pas se contenter d’un « quick fix », c’est à dire une réponse compulsive et irréfléchie à l’envie de sexe. »

LE SLOW LOVE
… »Il faut parfois réapprendre à respirerà écouter son corps pour en reprendre les commandes. Nous tâchons d’ouvrir les patients au sexe émotionnel. » Plus fort encore, il faudrait même revenir aux fondamentaux: « Le but c’est d’atteindre le « slow love ». Je vois souvent des gens qui sont coupés de leur corps. » … « Nous travaillons ensemble sur le ici et maintenant, sur la connaissance personnelle. A la fin de l’exercice, j’essaie de faire en sorte que chacun reparte avec une clé relationnelle. Une pensée ou un geste qui va permettre de débloquer des situations problématiques et de retrouver le chemin de la jouissance et du plaisir à la maison. »

MILITANTISME SENSUEL
… »Parfois, il convient de remettre le sexe à sa place. Un jour un homme m’a demandé quel sextoy offrir à sa femme, je lui ai répondu qu’il valait mieux lui acheter un rose. » Une technique simple qu’elle a baptisé le « back to basics« ,… Au delà de l’objet sexuel, il y a toujours une intention. Il faut aussi changer les mentalités. « Après m’être employée à démystifier le sextoy, je voudrais maintenant amener le Tantra dans la chambre des gens. » Mais la France est-elle prête pour le Tantra? Pour l’épanouissement sexuel ? « … L’être commence à prendre le pas sur le paraître. On sent une certaine recherche d’équilibre et de sens. Les hommes notamment sont beaucoup plus ouverts sur leur sexualité qu’avant. De leur côté, les femmes se rendent compte que l’état d’attente qui les caractérise parfois n’est pas une solution viable. On ne peut que s’en réjouir, car le terrain d’entente exige cet effort, cette prise de conscience du changement. Petit à petit, on y arrive!« . Enfin, un peu de bonnes nouvelles dans ce monde de déprime!

De la conférence à l’atelier, en passant par le RV ou la visioconférence (même en anglais!) et jusqu’au stage, le temps d’un WE entier, plusieurs formules s’offrent à vous… Pour une heure de consultation, comptez 80€.

The reason why the left crown is to rolex replica watches avoid the crown in the palm side (rather than the arm side) when the Tag Heuer replica violent action is easy to scratch the back of swiss replica watches the hand, and there will be most of this consideration is uk breitling replica the military table, so today we In the market to replica watches uk see the few left crown table almost all military background.