top of page

Bernard Werber fait l’amour tous les matins


… et en début de soirée aussi, lors d’un 6 à 7 régulier, avec son amie … la feuille blanche … C’est même pas moi qui le dit, c’est lui !

Car pour cet écrivain mondialement connu, écrire s’apparente à une transe érotique : “c’est “comme faire l’amour” . .. “Plus on écrit, plus c’est agréable. Plus on pratique, plus on devient bon”.

Confidences recueillies sur l’oreiller, lues sur Le Temps.ch, portrait du jeudi 12 novembre 2009 : Bernard Werber, métronome du clavier par Béatrice Gurrey, Paris.

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page