• nathaliegirauddesf

Cuisinez l’amour!

Better sex cookbook” : de nouveaux livres de cuisine (américains) nous promettent d’épicer notre dîner et notre vie amoureuse apprends-je dans un quotidien du Milwaukee

Epices, amour, mes oreilles se redressent. Enfin, c’est une expression…

De quoi donc qu’il en retourne donc, me dis-je en poursuivant plus avant cette intéressante lecture, vu que cela fait tout de même 4 ans que je parle de cuisine amoureuse et que je mets tout en œuvre pour épicer ladite relation ;-)) avec même des recettes en ligne !!!!!!!!!!!!!

Je vous fait grâce des préambules qui vous invitent à cuisiner vous-même plutôt qu’à explorer les talents des restaurants du coin (là, j’avoue, j’ai hurlé de rire car la gastronomie du Milkwaukke m’a toujours laissée perplexe… oui, je sais, j’ai beaucoup voyagé…) et j’enchaîne sur l’avis du spécialiste convoqué pour l’occasion. Monsieur Poivre Noir (nan, j’invente rien, il s’appelle le Dr. Pepper Schwartz et revendique le titre d’expert en relations humaines) déclare : “je pense que la nourriture est sensuelle. Je pense donc qu’un livre de recette qui augmenterait cette sensualité est une bonne idée”. Là, à ce stade de ma lecture, j’avale tout rond ma feuille de laitue, m’étouffe avec les cornichons de mon sandwich et Carole me flanque une claque dans les poumons en pensant que je vais mourir.

Je lui jette un regard de reproche car un morceau de thon est passé par ma narine droite, lui dit qu’elle aurait pu taper moins fort et que la prochaine fois… mais je m’égare.

Donc, notre dorénavant ami monsieur Poivre Noir a découvert l’eau tiède et le pouvoir des épices ! Waouh, tant d’années pour ça.

Pour ma part, je ne saurais trop lui recommander la lecture de quelques ouvrages à peine savants mais ô combien “salivants” écrits par Patrick Rambourg par exemple ou Anthony Rowley pour ne citer que deux auteurs récemment lus au sujet de la gastronomie(respectivement “De la cuisine à la gastronomie histoire de la table française” et “Une histoire mondiale de la table : Stratégies de bouche“)

Poursuivons: le chef cuisinier et auteur (à succès, c’est moi qui rajoute) de “Fork Me, Spoon Me” un intraduisible joke d’outre-atlantique, explore le pouvoir des aphrodisiaques et propose l’utilisation de 12 d’entre eux. Mon inquiétude est alors à son comble : l’algue verte sera-t-elle du lot ? le kumquat, le litchi ? le gingembre même ? le poivre de l’expert… ahhhhhh je continue.

Ben non : le romarin (chouette, j’en ai dans mon jardin), le miel et le paprika sont ses atouts de séducteur. Là, la cuillère tombe de mes mains et je répands du yaourt sur le clavier sous le regard réprobateur de Carole. Bon, c’est moi qu’a nettoyé, on va pas en faire un Flamby ?

En fait, selon le chef, Mr. Reiley, “un aphrodisiaque, quand vous parlez de nourriture, c’est tout simplement la nourriture qui vous aide à augmenter votre libido (Pour sa gouverne, à l’époque classique, ce furent l’artichaut, l’asperge et l’huître dont la consommation fut interdite aux dames. Autre temps autres moeurs).

Bon, j’arrête là. Pas de révélations en vue, mais j’ai passé un bon moment : ce n’est pas pour me vanter mais je sais déjà tout de la composition des assiettes sensuelles! Ce n’est pas pour rien que les Français savent faire l’amour et la cuisine, qu’ils écrivent de merveilleux bouquins de recettes quasi orgasmiques rien qu’à les lire et qu’un bon repas amoureusement mitonné est le plus sublime des chemins vers un lit (moi je n’aime pas faire l’amour le ventre vide) !

NB : peut-être que je devrais penser à faire traduire les recettes Piment Rose pour les lecteurs du Milkwaukee ?

ReNB : à lire aussi, le dernier ouvrage du revigorant Hervé This – ses chroniques sur la cuisine moléculaire sont excellentes mais je m’éloigne un peu de mon sujet 🙂 – qui porte délicieusement son nom : “La cuisine c’est de l’amour, de l’art, de la technique” écrit avec Pierre Gagnaire. En vente chez Amazon, 22.71 euros.

Posts récents

Voir tout

Cécile Morel est Molly Bloom

Sensualité, beauté joyeuse, texte habité d’une grande puissance charnelle, Cécile Morel donne vie à cette nouvelle version de Molly Bloom d’après le texte de James Joyce.  Une heure dans la peau d’une

Me  contacter

  • Instagram
snsc2.jpg

Nathalie Giraud Desforges

est membre du