top of page
  • Nathalie Giraud Desforges

De l’Amour, encore et toujours

Après le choc des images que j’évoquais dans mon billet d’hier mardi 21, Pierre Assouline m’a remis du rose aux joues, repeint le cœur couleur espoir, ragaillardi le moral, en bref m’a redonné l’envie d’écrire.

C’est un billet aux accents tendres qui parle de liens, d’attachement, de la dévotion d’un homme pour l’Autre, sa femme : 58 ans d’Amour. Cet homme, André Gorz, qui doit être célèbre si j’en juge ses titres, je ne le connais pas, mais Lettre à D. m’a l’air d’être une formidable ode à l’amour. Une longue, une énorme, une immense déclaration qui me donne in peto l’envie d’une missive à mon chéri. Magie de l’écrit. Magie du blog, qui va du rire aux larmes. De l’emportement des uns à l’engouement des autres. Merveilleuse époque à laquelle je veux croire.

Lire aussi le très bel article de Michel Contat dans le Monde des Livres, à retrouver sur le blog de Multitudes

Lettre à D d’ André Gorz, 75 pages. Galilée.

Photo : Ecritoire Lettre d’Amour Piment Rose, 36 euros

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page