top of page

Controverse autour d’un urinoir sexiste en Autriche


J’avais gardé sous le coude cette drôle d’info relevée le 19 octobre racontant qu’un homme d’affaires autrichien, Neuhold Gerhard, avait décidé, sous la pression de la gente politique féminine, de retirer tous les

urinoirs en forme de bouche de femme (dont je vous avais parlé dans un post en février) des toilettes de l’Opéra National de Vienne.

Vu d’ici on sourit, mais à Vienne, le débat a fait rage, et de nombreuses voix, de femmes surtout, se sont élevées pour dénoncer l’outrage : “Nous pensons que c’est vulgaire, misogyne et offensant ” a notamment déclaré Marianne Lackner, porte-parole du Département des Affaires féminines viennois, tandis que sa consoeur du Green Party (mouvement écologiste), Monika Vana, s’indignait aussi en les qualifiant – les urinoirs bien sûr pas les hommes – de “sexistes et d’inappropriés“.

Bon, si elles n’ont pas d’humour, moi si ! Franchement, tout ce tollé pour des WC, ça me rappelle mon précédent billet sur l’obligation de pisser assis des écoliers finlandais. Je pourrais constituer un début de chronique régulière sur le sujet, non ? Après tout, ils ne mettent pas leurs fesses dessus (comme les écoliers…, bon bon, d’accord j’arrête). Et puis qu’est-ce qu’elles font dans les toilettes des hommes toutes ces femmes, hein ?

Voilà, au lieu de débattre de sujets importants (comme les phtalates dans les sextoys, par exemple), les femmes politiques s’intéressent à vos jets directionnels, messieurs.

Quelle époque !

5 vues0 commentaire

댓글


bottom of page