• nathaliegirauddesf

Interview pour le Mague

Dix questions im-pertinentes posées par Frédéric Vignale, fondateur et rédacteur en chef du Mague.net. Une interview originale que j’ai goûté comme un bonbon … acidulé…

“Sex and the city” peut mener à tout puisque c’est en regardant un épisode de cette série, avec des copines, que Nathalie Giraud est devenue la coquine responsable d’un site internet pour le plaisir intime, sensuel, sexuel et ludique des femmes et aussi de leurs compagnons par ricochets roses. Depuis la belle s’occupe de “PIMENTROSE” un Site + un Blog perso de sa fondatrice qui fait du bien à la tête et au corps avec beaucoup d’élégance et de tact. Rencontre avec une ravissante brunette à l’énergie communicative !! A mettre dans vos signets sexys…

1. Bonjour Nathalie, vous êtes la jeune femme from le Sud qui met un peu de piment dans notre panorama sexy. comment vous est venue l’idée de mêler le coquin à une vaste entreprise ludique, sensuelle et commerciale ?

Bonjour Frédéric ! Je vis dans le sud, cocotiers et sable chaud après avoir passé 15 ans en GB, douches écossaises, pubs très hot et une vue de la sexualité beaucoup plus libre que la nôtre.

Le concept de ventes privées : réunions entre amies façon petites boites en plastique – nettement plus sexy et ludique – y existe depuis plus de 25 ans. Je l’ai adapté pour le marché français avant de développer notre présence sur internet.

Quant à la naissance de l’idée ? C’est le fruit de rencontres cosmopolites lors de mon retour en France, d’un développement personnel … et d’un créneau sur ce marché.

2. L’originalité première de “Pimentrose” c’est que tout est pensé et vu depuis le cerveau gauche d’une femme non ?

Disons que mon blog reflète ma sensibilité, mon ressenti et mes aspirations. Ce qui correspond plus au côté droit. Notre site de vente a une approche plus rationnelle et logique. Dans ce sens, vous pourriez dire qu’il est pensé depuis le cerveau gauche. Il a été conçu par notre équipe informatique à dominante masculine…

Sur le premier je m’exprime. Sur le second nous vendons, mais pas seulement !

Car le concept Piment Rose répond aussi à une véritable philosophie dont le partage d’information est clé. Je pense que son originalité vient de ce qu’il renvoie non seulement une belle image du couple mais qu’il favorise le dialogue. Bon nombre d’internautes utilisent Pimentrose.biz avec ses dossiers sur la sexualité, son forum et notre jeu sur les fantasmes, pour communiquer entre eux. Pour le cerveau, c’est la même chose : il fonctionne aussi en couple ! Droite gauche dans un programme d’échanges.

3. Est-ce que les gens vous regardent différemment lorsqu’ils savent que vous êtes la fondatrice d’un site et Blog qui font la part belle au désir et au sexe ?

D’après vous ? Bien sûr ! Cela suscite toujours de l’intérêt qu’il soit positif ou négatif. Il faut savoir l’utiliser à bon escient car il peut devenir une arme complice ou redoutable. Je suis Vierge … ascendant inconnu, avec son côté très sage et rationnel qui rassure et une autre facette facétieuse et provocante qui rayonne.

4. Est-ce que vous essayez vous-même la plupart des objets et accessoires que vous vendez ?

Rire, clin d’œil ! Mon partenaire, nos mains, nos corps, nos bouches, nos sexes et tous ces sex toys ? Je n’aurais même plus le temps de répondre à votre interview !

Tous nos produits ont été testés et commentés. C’est pourquoi je peux aussi bien en parler.

Après, bien sûr, j’ai mes préférences…

5. Le sexy a mauvaise Presse, un côté glauque et péjoratif pour beaucoup de gens. On a l’impression que vous faites tout pour que ça change sur “Pimentrose”. Beau design, belle facture, jolies couleurs… on est dans le classieux !!!

Merci Frédéric ! Cela correspond à mes valeurs et à celles de mon équipe. Tous ensemble, nous oeuvrons en permanence dans ce sens pour faire passer l’information d’une sexualité déculpabilisante et « dé-tabou-isée ».

6. Que se passe-t-il selon vous dans les culottes des filles et dans la tête des garçons alors ?

Dans la culotte des filles ? Plein de choses qui intéressent les garçons ! Mais pas seulement, le sexe passe aussi par la tête mon cher Frédéric, les hommes l’oublient parfois…

Avec Piment Rose, nous souhaitons contribuer à nourrir l’imaginaire du couple. Favoriser l’échange amoureux, celui des mots avant celui des actes. C’est aussi pour cela que nous avons créé notre jeu des fantasmes.

C’est aussi à cela que servent nos dossiers, le forum … mon blog.

Libérer les corps passe par la parole, j’en suis intimement persuadée. Nos produits, quant à eux n’en sont pas le plat principal mais des petites épices destinés à relever le quotidien et à mieux se connaître…

7. Sex in the city, Aly Mac Beal ont vraiment marqué les esprits et vous avec non ?

Complètement, surtout Sex in the City ! L’idée de créer Piment Rose est vraiment née d’une rencontre entre amies autours de popcorn et de chocolat en regardant la série américaine en direct des USA en 2002.

8. Chez vous alors rien n’est tabou c’est cela aussi votre profession de foi ?

Des tabous ? Bien sûr qu’il en faut ! Il y a des interdits nécessaires. Tous les fantasmes ne sont pas bons à réaliser ! Je combats simplement la « bienséance » amoureuse qui empêche d’aimer ; celle qui pollue la tête d’un copieux fatras d’idées « bien pensantes ».

Il n’y a pas si longtemps et maintenant encore, la masturbation et le plaisir étaient défendus. Tu ne jouiras point… La question de la contraception, le port du rouge à lèvre aussi !

La sexualité est « grippée » par de nombreux tabous d’origine sociale ou religieuse qui n’ont pas lieu d’être. Quand ils revêtent un caractère de mode et de morale bienséante, j’aime bien les balayer.

Chacun est libre de vivre sa propre sexualité. C’est déjà assez le parcours du combattant sans que l’on vienne y rajouter d’autres formes de culpabilité !

9. On a l’impression que les Sex Toys sont des objets à la mode alors que vous nous révélez que c’était déjà très tendance au début du siècle c’est bien cela ?

Début de siècle ?? Revenez 3000 ans avant JC …. J’ai écrit une petite histoire des olisbos, illustrée par des photos sur mon blog. Edifiant et surprenant ! De quoi faire tomber quelques idées reçues.

Bon, 1880 c’est quand ils ont été électro-mécanisés (vibro-masseur) pour des raisons médicales, 1915 quant ils ont été relégués dans les maisons closes et qu’ils se sont vus coller une étiquette de godemichés, objet de vices. Aujourd’hui, s’ils sont sortis du ghetto du sordide – du moins chez Piment Rose ! – ils ont perdu leur caractère sacré et sont devenus des objets de mode à accommoder selon les saisons du plaisir.

Ils sont là pour durer et perdurer.

Du “O my Gode” au “sexe à piles” : petite histoire des objets coquins

10. Je vous laisse le mot (en rose) de la fin chère Nathalie !!

L’alliance du piment et de la rose… elle est en chacun de nous. Il suffit d’aller la chercher !

C’est pour cette raison que je suis très optimiste : ouvrez la porte du plaisir et soyez votre propre explorateur. Ce n’est pas du sexe à tout va. Sexe sans conscience, avec les années, n’est que ruine du corps…

Et pour accompagner cette flamme du désir, nous déclinons une nouvelle gamme de sextoys, de lingerie et d’autres petits secrets de séduction et de plaisir.

Donner des couleurs et du piquant à la vie amoureuse de ceux qui … nous liront …, c’est Piment Rose.

Merci Frédéric !

Le site PIMENTROSE.BIZ

Source le Mague.net

Posts récents

Voir tout

Me  contacter

  • Instagram
snsc2.jpg

Nathalie Giraud Desforges

est membre du