• nathaliegirauddesf

La masturbation féminine c’est bon tout court !

Se masturber pour nous les femmes est naturel, sain, jouissif et bon pour la santé ! Et pourtant la masturbation féminine est un sujet qui fait encore peur … Les hommes connaissent les délices de la masturbation souvent plus tôt que nous, alors pourquoi s’en priver?

La masturbation féminine dans la relation sexuelle

Plus d’une centaine de messages ont déjà été postés sur notre groupe privé Piment Rose sur notre ancien forum et maintenant FB. Nous avons plusieurs dossiers et articles consacrés à ce sujet. C’est une discussion ouverte sans cesse renouvelée.

Si j’en reparle ce soir, c’est pour répondre plus longuement à la question de Nantou2 posée dans un de mes précédents billets.

Bonjour, C’est concernant la masturbation. C’est quelque chose que je n’arrive pas à me séparer. quand je finis de faire l’amour avec mon homme, je suis obligé de me masturber pour ajouter à mon plaisir. Pouvez vous me donner moi des explications sur ce coté ? Je vous remercie


Nous avons, toutes, différentes façons de jouir. Mais il est clair que pour nous les femmes, une stimulation clitoridienne à la mano, avec un sextoys adapté à nos besoins ou par cunnilingus, sous la bouche fondante et délicieuse de notre partenaire, est très souvent nécessaire pour parvenir à l’orgasme. En fait, plus de 90% des femmes ont besoin de la masturbation, cette stimulation adéquate pour aller JUSQU’AU BOUT de leur plaisir et plus de 96% d’entre elles ont régulièrement des orgasmes lorsqu’elles se masturbent.


Le Nouveau Rapport Hite” est une mine fantastique de renseignements sur la sexualité féminine. Techniques masturbatoires, fréquences, orgasmes, coït, fantasmes, homosexualité, maturité sexuelle sont passés en revue : un pavé de 900 pages passionnant riche de témoignages sur une enquête internationale menée en 2000. Et à mon avis les résultats et avis obtenus n’ont guère changé depuis.

Il n’y a pas de “normalité” sexuelle, juste une approche à définir en fonction de ses besoins personnels.

Se masturber pour faire circuler son énergie vitale

Il est aussi certain que notre corps développe un capital énergétique considérable lorsque nous faisons l’amour.

Cette énergie circule dans tous le corps et s’échappe après l’orgasme. Mais elle peut rester “prisonnière” en nous et se transforme alors en tension – vous savez ces blocages, ces grosses “boules” au niveau du coeur, de la gorge, du périnée qui restent parfois et que nous n’arrivons pas à faire partir à moins de pleurer, rire, crier, trembler ou jouir ENCORE… Il est des techniques de type tantriques ou taoïstes qui permettent de faire circuler l’énergie dans ces zones de blocage.

Masturbation féminine : la jouissance comme préliminaire

Hommes comme femmes, nous sommes aussi souvent tributaires d’habitudes sexuelles. Notre corps s’habitue à une certaine façon de lui donner du plaisir : il se trouve ainsi conditionné par la routine, enfermé dans un mode opératoire pré-établi. Et si demain vous portiez votre attention plus précisément sur ce qui se passe dans votre corps quand vous l’honorez ? Et si vous changiez de main ou utilisiez un sextoy ?

Alors si la masturbation est toujours nécessaire après que votre compagnon ait fini de faire l’amour, pourquoi ne pas commencer par elle et vous caresser jusqu’à l’orgasme ?

Faire jouir votre corps avant de faire l’amour avec votre partenaire est très enivrant, une préparation excitante à son entrée!, tous les sens aiguisés et en éveil. Les orgasmes suivants n’en seront que meilleurs ! En tout cas, ça marche fort bien pour moi…

Moi, j’adore varier les préliminaires, les positions, les caresses, les rythmes, les sensations, les accessoires érotiques, les endroits pour se célébrer et faire l’amour. Seule, j’explore aussi souvent mon corps, observe ses réactions pour ensuite pouvoir mieux guider mon homme complice dans nos délices! Ca ne m’est pas venu tout seul. Mais j’ai osé à 37 ans et +, j’ai pris mon corps en main ! je me suis autorisée et je me suis exprimée. Je suis devenue vocale, fontaine… et multi-orgasmique!

Masturbation féminine : du Je au Jeu


A condition de pouvoir oser le dire et guider l’autre explicitement. Il/elle a beau vous connaître, il ne lit pas dans vos pensées! Et puis par respect, par pudeur ou par simple ignorance de vos désirs, il ne va peut-être pas oser vous proposer quelque chose de différent.

Essayer différemment, explorer, s’ouvrir à l’imprévu et créer la surprise sont autant de cordes à tendre, sensibles à souhait pour en jouer en solo, à deux ou même à plusieurs 🙂

Le Nouveau Rapport Hite (Poche), 9,90 euros en vente sur Amazon

Osez la masturbation féminine de Jane Hunt en vente sur Piment Rose

Me  contacter

  • Instagram
snsc2.jpg

Nathalie Giraud Desforges

est membre du