• nathaliegirauddesf

Quand la dinde se farcit G W Bush


A l’heure de la glorieuse revue des gaffes et des bévues du président sortant, cette photo reprise dans le Libération de ce WE m’a fait glousser de rire, ce matin à l’heure du café et des croissants.

Facétieuse et farceuse, cette dinde de Thanksgiving l’est, tout autant que la photo de Kevin Lamarque (Reuters – apparue sur la 1ère page du journal britannique “The Guardian” le 20 novembre 2001). Elle n’a pas eu peur de mettre le nez dans le pantalon de l’ex-président. Les méchantes langues diront qu’il n’y a qu’une volaille pour avoir oser s’y aventurer. D’autres, tel le journaliste Gérard Lefort dans son article page 31, nous diront que l’on a “la Monica Lewinsky qu’on peut. (…) Et puis surtout continue-t-il, le ton pince-sans-rire, (Dieu que cet homme est cynique !), que serait-il advenu si, au lieu d’une dinde, c’est un serpent crotale (ou un essaim de guêpe) qui était l’animal emblèmatique de Thanksgiving ?

Dommage qu’il ait fallu aussi longtemps aux américains pour s’apercevoir qu’ils étaient eux-mêmes les dindons de la farce Bush. Mais bon, la question n’a plus le mérite d’avoir réponse. C’est après-demain, mardi 20 janvier qu’Obama prendre les pas de Lincoln. 2009, neuf, année des possibles, du renouveau et de prise de conscience : Yes , we can…

Source : http://www.guardian.co.uk/bush/graphic/0,7367,602463,00.html et le Libé du 17 et 18 janvier http://www.liberation.fr/chroniques/0101312597-la-dinde-farceuse.

Me  contacter

  • Instagram
snsc2.jpg

Nathalie Giraud Desforges

est membre du