• nathaliegirauddesf

Ces histoires de filles

Le sang des femmes, c’est pas un sujet. Non, c’est même un hors sujet complet. C’est sale, c’est perturbant, c’est un truc de gonzesses dont les hommes ne veulent pas entendre parler (sauf les rares qui, car il faut toujours compter avec les exceptions).

Au pire, le sang des femmes, on en cause pour râler parce que pendant 8 jours madame a ses machins et qu’on peut plus faire l’amour. Allez, circulez, y’a plus rien à voir.

L’objet du délit ? une nouvelle pilule américaine qui rendrait les règles obsolètes. Bon jusque-là, rien de nouveau sous le soleil car nombre de femmes ont déjà l’habitude d’avaler des plaquettes de contraceptifs à la file lorsqu’il faut éviter d’avoir ses règles en plein WE d’amoureux, pour une compet. sportive, un voyage aux antipodes, enfin mille et une raisons.

Ce qui changerait, c’est qu’il s’agirait d’une pilule en continu, dosée d’emblée pour ne plus être arrêtée. Plus de risques d’oubli, plus de période dangereuse entre deux cycles lorsque la reprise s’est faite un peu tard.

Et voilà que le sujet des règles devient tout d’un coup passionnant par les réactions qu’il suscite.

A l’idée de la suppression du cycle menstruel, certaines femmes disent craindre d’être dépossédées de leur corps, de leur féminité, mettent en avant le caractère naturel du cycle qui se transmet de mère en fille depuis l’aube du monde. D’autres femmes ont peur de se sentir trop tôt ménopausées, d’autres encore n’ont pas envie de passer à côté de ce rite / rythme mensuel. Pour quelques-unes, enfin, ce serait la fin des « couches », la liberté retrouvée. Et pour certains hommes, à l’origine du médicament, ce serait améliorer la rentabilité des femmes.

Non, mesdames, ne hurlez pas, je l’ai entendu dans la radio. Plus de maux de ventre, plus de jours de congés. Des femmes disponibles sans temps d’arrêt. Youpi !

Quand je vous disais que le sang des femmes c’est pas un sujet…

Hélène JACQUEMIN LE VERN Le sang des femmes – Tabous,symboles et féminité Editeur : In Press, 11,88 euros. Amazon

Photo : Dedo : Le tampon hygiénique en forme de doigt! du designer espagnole Ana Mir, 2004 – Dérangeant n’est-ce pas???

Posts récents

Voir tout

Me  contacter

  • Instagram
snsc2.jpg

Nathalie Giraud Desforges

est membre du