• nathaliegirauddesf

Les vieux amants

De façon politiquement correcte, on parle d’ “amour chez les seniors”. Dans le langage de tous les jours on dit “baiser chez les vieux”. Sauf que ça fait trash. On imagine des seins pendants, des bourses molles, la peau d’un ventre dont on compte les plis. Non, vraiment, ça ne le fait pas. C’est dérangeant.

Alors un conseil : allez vous faire déranger les oreilles sur Arteradio. Allez ! Oui, c’est ça, cliquez et allez écouter Marguerite parlant de Jean et de son amour tout neuf de 82 ans. De ses caresses longues, de son amant qui prend son temps en lui disant “il n’y a pas de raison qu’il n’y ait que le plaisir de l’homme qui compte ” !

Elle rit beaucoup Marguerite et ses yeux brillent. Non on ne les voit pas briller, c’est de la radio, c’est l’une de ses petites-nièces qui le dit. Elle écoute l’aînée lui parler d’amour, de saint-valentin, de premiers dîners, de première fois quand on a vieilli et que se mettre tout nu, eh bien c’est pas facile du tout, on est devenu timide.

La plus jeune acquiesce, pouffe de concert avec Marguerite, la relance gentiment.

C’est beau, c’est bon, c’est doux, cette histoire commencée sous les bombes de la 2e guerre mondiale et reprise 60 ans plus tard. Lorsque le premier amour de Jean fut enfin libre !

Allez glisser vos cornets dans cette histoire là et vous regarderez vos aînés différemment avec, qui sait, un brin de jalousie de cette vigueur intacte, de ces émois tout neuf quand, pour nous, malgré nos 30/40/50 ans, c’est si difficile de trouver le grand amour.

Reportage “Grand Amour” du 17 mai 06 sur Arte Radio

Posts récents

Voir tout

Me  contacter

  • Instagram
snsc2.jpg

Nathalie Giraud Desforges

est membre du